Opale, la Metrorragie ou, appliquer en nos coeurs la justesse.

Publié le par maryannick

 

 

 

la facele 20 juin 2012, en promenant Opale sur les bords du rhône .


En la regardant se balader, je me suis vue 4 ans en arrière, et je me suis demandé ce que je n’avais pas compris.


En 2007, j'ai eu une Métrorragie qui a duré 6 mois. Je n'avais pas eu l'idée de voir un médecin, je faisais la route, à part la gène que cela me procurait, je le vivais bien.


Surtout que mon ami me laissait me reposer les jours de repos,,,, Au bout de 6 mois , je me décide d'en parler avec mon médecin traitant , il me prescrit une prise de sang et de prendre rendez vous avec le gynécologue,,,,choses faites.


le gynécologue me fait donc les examens et pronostique:" nous ne pouvons pas vous laisser comme cela , je vais vous donner des comprimés homéopathiques, si cela ne va pas nous devrons opérer."

alors là je me suis sentie heureuse, plus de menstruation...,enfin le coté pratique de la chose....


Puis je rentre chez moi et le soir ma voix ( celle du parent aimant qui ne dit pas ce que je dois faire mais qui me permet de me poser les bonnes questions) me dit : "tu sembles heureuse, es-tu sûre que c'est ce que tu souhaite."

  Cette voix qui m’emmène toujours plus loin que je le voudrais... Alors je demande un signe, et le matin en me réveillant  je pense au sang, puis je repense que j'ai un jeu de carte qui se nomme la féminitude...


Je me demande bien à quoi cela peut me servir ; je prends une carte au hasard, « la rivière rouge » cette carte parle du sang et des croyances sur le sang.

Je comprends donc ce que j'ai ( le refus des règles et le regret d'être une femme dans cette vie, alors que je suis maman 6 fois.)


seulement, dans mes croyances cellulaires (et non dans mon mental) le sang est sale. je remercie et j'accepte ce cycle et demande le nettoyage de mes croyances....


le sang s'est arrêté d'un coup sans avoir pris l' homéopathie.

j'ai attendu 15 jours, puis je suis retournée chez mon médecin, et lui dit : « je n'ai plus de saignement depuis 15 jours »


j'ai revu le gynécologue, il m'a consulté et me dit «  vous n'avez plus rien...»  je lui fais part de mes compréhensions.


Mes cycles sont redevenus réguliers, tout les 28 jours. cycles logiques de l’univers.... sans traitement ni opération, Merci.

 

Alors; pourquoi je repensais à mon histoire en regardant Opale....?


Je recevais la réponse le lendemain chez la vétérinaire, lorsque j'ai entendu la vétérinaire me parler :" Opale a une Métrorragie, il n'est pas possible de la laisser comme celà. "

Là, j'entends mon mental , les craintes et les croyances (j'entends les mots ablation , castration, c'est pas bien, faut pas faire cela ), je coupe net cette voix de peur et de reproche, de faut et de doit, (je la connaîs ce n'est pas celle du parent aimant)


Puis j'entends la vétérinaire me dire, et bien voilà Opale a compris maintenant elle fait la malade, je me retourne vers Opale , elle était allongée en carpette ( ça va très vite dans ces moment là... )

je parle donc à Opale et lui dit « avec la parole et bien opale qu'as tu ?"


Là Opale se tourne et regarde mes yeux , et me dit ; «  je n'ai rien de plus et rien de moins , cesse de croire à toutes ces croyances sur l'ablation du corps , je ne suis pas venue ici pour proliférer mais pour que tu puisses nettoyer ce genre de croyance, du bien où du mal. l'important est que tes choix soient pris en conscience, Que cela viennent de ta foi en ce qui est.... »


Je lui dis: «  merci j'ai compris, je lâche tout cela » Opale c'est relevé et  a bougé la queue, nous sommes allez nous promener à la roche de glun, elle s'est baignée et j'ai dansé sous la pluie (et oui, l'orage nous a accompagné ) dansé avec les arbres lol, J'ai ri et Opale sautait pour m'accompagner dans la joie.


Voila l’histoire, ce que je n'ai pas eu à faire sur moi... Opale l'a fait pour clôturer ces croyances....Amour Maryannick.

 

 

 

Publié dans enseignement

Commenter cet article

leseigneur 22/06/2012 11:45

je comprend tellement cette histoire, nous accepter tel que nous sommes est primordial pour notre chemin, et pour notre propre vérité de soi en soi et pour soi, intervenir sur le corps de manière
irréversible signifie que l'on rejete ce que nous sommes dans notre intégralité, belle leçon bravo pour la compréhension

maryannick 22/06/2012 11:52



oui, est c'est surtout les croyances de ce que nous pensons etre et la cukpabilité que l'on en ressort tres souvent en notre insu....Amour Amyna